DU SWING À LA PLUME

Bien trop bref instant,

Extra -ordinaire…

Échappée belle en terre inconnue.

Quelque part, là-bas,

Aux confins d’un monde pointillés.

Voyage de mille lieux

Sur ce bateau ivre de dialectiques.

Entre jazz et java,

A la poursuite de la Note bleue.

Quand les mots s’en mêlent,

La musique s’enivre

À en perdre la tête.

Emportées au gré du courant,

Ballotées, chahutées sur les flots,

Les rimes ricochent à tue-tête

Comme un torrent de cailloux,

Roulées dans le furieux clapotis

De la rivière fleuve

À l’accent de rocaille.

Impétueux tohu-bohu

De rimes à l’emporte pièce.

Lunettes noires,

Tempo monocorde.

Requiem pour un con.

Couleur café,

Ne vous déplaise.

L’homme à la tête de chou,

D’un claquement de doigts

Gains-bourre se barre.

Quatre boules de cuir,

Poésie sur le ring.

Le cartable bourré de coups de poings.

Ici les mémés aiment la castagne !

Qu’il est beau mon Païs,

Qu’il est beau !

Étrange saison en Enfer

Sur les traces évaporées

De l’homme aux semelles de vent.

Gouffres d’azur et puits de feu,

Illuminations.

Nougat York

Sur tranches de jambon d’York !

En calligramme une étoile filante

Traverse la Voie lactée

D’une simple plume

L’émotion tutoie les anges.

Sublime voyage

Dont personne ne sortira indemne.

Un peu sonné, ému, captivé.

Uppercut, KO :

Dernier round !